• Espace pro

    Races bovines

    ABERDEEN ANGUS

    La vache allaitante Stabiliser

    Vache moyenne: poids adulte de 650 kg
    Fertile: corriger la baisse de fertilité des Holstein
    Précoce: vêlage à deux ans, soit 400kg à 14 mois et 0.7 kg GMQ (+/-20 kg / mois)
    Docile et sans cornes (Angus + South Devon)
    Économique: réduction des coûts d’alimentation avec amélioration de l’efficacité alimentaire nette.

    ABERDEEN ANGUS

    La race Stabiliser est, parmi les races à plus petit effectif (environ 40 000 vaches), celle dont la progression est la plus spectaculaire avec 15 000 vaches aujourd’hui.[...]

    Lire la suite

    ABERDEEN ANGUS

    Aberdeen Angus

    Natif de la région d’Aberdeen en Ecosse, l’Aberdeen Angus est réputé dans le monde entier pour sa qualité de viande exceptionnelle et son coût raisonnable de production.

    Les animaux ont une croissance rapide et sont élevés en plein air, suivant les méthodes traditionnelles. L’herbe tendre et riche des plaines écossaises donne à sa chair toutes ses qualités de finesse de grain. Sa saveur est incomparable. La finition s’effectue à un âge relativement jeune, de 450 à 500 jours.

    Le vêlage est facile et le faible taux de mortalité des veaux à la naissance a assuré le développement de cette race.

    British Blonde

    British Blonde

    La Blonde d’aquitaine est une race moderne développée en 1962 suite à la fusion de trois rameaux du sud ouest de la France: Blonde des Pyrénées, Quercy et Garonnaise afin d’exploiter un gabarit jusqu’alors exploité pour la traction, pour une finalité exclusivement bouchère.

    De très fort gabarit, reconnaissable à sa robe beige, en Grande-Bretagne la race Blonde est surtout utilisée en croisement ou elle apporte un excellent rendement viande grâce à une ossature fine.

    Il y a environ 8 000 vaches enregistrées au Herd-Book britannique par 600 éleveurs qui inscrivent 2 500 veaux chaque année. La viande n’est pas trop grasse et répond parfaitement aux attentes diététiques de nombreux consommateurs.

    British Blue

    British Blue

    C’est à partir de souches Durham Shorthorn que la race Blanc Bleue Belge a progressivement pris corps, par sélection naturelle, pour fixer en 1960 un type d’animal correspondant au modèle que l’on connaît aujourd’hui.

    Outre leurs extraordinaires aptitudes bouchères accentuées par le caractère culard (double musculation au niveau de l’arrière train), les British Blue marquent formidablement leurs produits.

    Le croisement Holstein X British Blue prend aujourd’hui un essor important en Grande-Bretagne puisque depuis son arrivée en 1982 la race a progressé jusqu’à représenter vingt cinq ans plus tard près de 75% des inséminations du troupeau laitier avec une race à viande.

    Il y a environ 30 000 vaches British Blue en Grande-Bretagne, ce sont des animaux dociles de robe blanche et bleue tachetée pourvus d’une conformation exceptionnelle et d’une ossature fine.

    British Charolais

    British Charolais

    Originaire de Saône et Loire la race Charolaise, autrefois race de travail et initialement dénommée Nivernaise a bénéficié de l’introduction du sang de Durham blancs de Grande-Bretagne avant de se fixer dès 1920, vers une orientation exclusivement viande.

    En Grande-Bretagne on dénombre environ 600 000 vaches dont 50 000 enregistrées, 1 500 nouveaux animaux sont inscrits au Herd-Book chaque année.

    De robe blanche ou crème et de fort développement squelettique et musculaire la race Charolaise offre une excellente croissance en race pure mais aussi en croisement terminal où elle excelle notamment sur des vaches croisées de type Holstein X Angus ou Hereford.

    Limousin

    British Limousin

    L’histoire du Limousin est aussi ancienne que l’histoire du continent européen. On retrouve des gravures de ces animaux dans les grottes de Lascaux datant de 20 000 ans.

    Le développement de la race a commencé au Royaume-Uni en 1971.

    Les multiples qualités de cette race lui ont permis de prendre la première place au Royaume-Uni, seulement 15 ans après son introduction. C’est la race la plus consommée en Grande-Bretagne.

    Les Limousins produisent des carcasses pas trop grasses avec de bons rendements.

    Les vaches Limousines garantissent une excellente productivité, elles sont fertiles et produisent des veaux vigoureux.

    En croisement avec les Holstein Friesian, le taureau limousin joue un rôle prépondérant en Grande-Bretagne, dans la production d’animaux de boucherie.

    British Simmental

    British Simmental

    Originaire de la vallée de Simmen en Suisse la Simmental est la race mixte par excellence.

    Au cours des trente dernières années, la race Simmental a conquis les élevages britanniques grâce à des caractéristiques très complémentaires aux races laitières et allaitantes traditionnelles de Grande-Bretagne.

    De robe rouge clair avec la tête et les extrémités blanches, la race a exploité ses aptitudes au croisement terminal en apportant le lait et la précocité nécessaires à la finition rapide d’animaux jeunes et dociles tant avec des races laitières telles que la Frisonne que sur des races à viande telles que l’Angus.

    Hereford

    Hereford

    Longtemps première race à viande dans le monde, le Hereford connaît un fort regain d’intérêt outre-Manche.

    La robe des Hereford est rouge brun avec la tête, la gorge, le dessous de cou, la poitrine et le ventre blancs. Les genoux et jarrets sont également blancs et une crête blanche va de la tête jusqu’au garrot.

    Les Hereford sont des animaux dociles et rustiques. Ils s’adaptent à tous les milieux (montagne, plaines…) et se contentent d’herbe et de foin.

    Les vaches Hereford donnent un veau chaque année. Elles vêlent sans aide, ce qui permet de les laisser au pré pour la mise bas.

    On obtient de très bons résultats en faisant vêler des génisses à partir de 2 ans.

    La précocité des Hereford permet la production de viande rouge avec des animaux jeunes. La finition s’effectue normalement à partir de 16 mois pour les mâles et 12 à 13 mois pour les génisses.

    L’utilisation d’un taureau Hereford en croisement avec des vaches d’autres races donne de très bons résultats en transmettant au produit ses qualités de rusticité et de précocité.

    Longhorn

    Longhorn

    C’est certainement dans les contrées du sud-ouest de la France que la race Longhorn doit chercher ses origines. Les longues cornes bien écartées et un liserai blanc sur le dos sont à la fois des caractéristiques des Longhorn et des aurochs peints sur les parois des célèbres grottes de Lascaux. Il est probable que les premiers animaux furent introduits par les Romains.

    La résistance physique des Longhorn est extraordinaire. Jusqu’au XIXème siècle les vaches élevaient leur veaux, produisaient du lait et tiraient la charrue jusqu’à leur fin de carrière. Parfois elles devaient marcher plusieurs jours pour rejoindre le marché de Smithfield à Londres. Robert Bakewell sélectionna les animaux comme on le faisait pour les chevaux de course et donc en utilisant la consanguinité. Ainsi la conformation de l’animal s’est trouvée améliorée au détriment de ses aptitudes laitières.

    La caractéristique principale des Longhorn est leur formidable rusticité, ce sont des animaux dociles mais les vaches sont très maternelles et protègent leurs veaux grâce notamment à leurs cornes dont l’envergure peut atteindre un mètre.

    La robe des Longhorn varie du rouan au rouge foncé ou bringé avec un liserai blanc qui part du dos jusqu’à la queue, il y a souvent des taches blanches sur les cuisses, aux extrémités des pattes et au niveau du poitrail. Grace à son implantation dans les états hostiles des états unis (Texas, Arizona) la race Longhorn a illustré nombre de Western avant de passer le relais à la Hereford, plus apte à la production de viande.

    Red Ruby Devon

    Red Ruby Devon

    Cette race fait partie des plus anciennes répertoriées en Grande-Bretagne.

    Son origine se trouve dans le comté du North Devon dans le sud-ouest de l’Angleterre.

    Le Herd-Book a été ouvert en 1851 et l’association a été fondée en 1884.

    Comme leur nom l’indique les bovins Red Ruby Devon ont une robe rouge très prononcée, c’est au départ une race à cornes mais le rameau sans cornes est aujourd’hui prédominant.

    Malgré son format assez imposant, cette race est très rustique et s’accommode d’une alimentation grossière.

    Docile, elle profite tranquillement des herbages et produit une viande succulente et bien persillée.

    La fertilité des taureaux Red Ruby Devon est reconnue. La race est également exploitée aux USA, en Australie et au Brésil.

    Shorthorn

    Shorthorn

    La race Shorthorn est certainement celle qui, au cours du XIXème siècle a le plus amélioré la production bovine dans le monde. Les frères Colling développèrent la souche Durham vers 1730, puis Thomas Boos constitua une première phase de sélection avant que Georges Coates ouvre un premier livre généalogique en 1822.

    S’il existe un rameaux laitier : Dairy Shorthorn, c’est la race à viande Beef Shorthorn qui a rapidement conquis tous les continents pour imposer ses immenses qualités de vaches allaitantes tout au moins jusqu’au début du XXème siècle. La Beef Shorthorn à contribuée à la constitution de plus de 40 races différentes officiellement répertoriée dans le monde.

    Les Shorthorn sont généralement sans corne et leurs robes varies du rouge au blanc en passant par de superbes combinaisons bigarrées rouge et blanche. Un taureau Shorthorn adulte pèse environ 850 Kg et une vache environ 550Kg.

    Après le dangereux passage à vide des années 1980-90, la race connait un nouvel essor motivée par de nouvelles contraintes économiques conduisant les éleveurs à réduire leur couts de production.

    South Devon

    South Devon

    Les South Devon sont présents au Royaume-Uni depuis plus de 4000 ans et leur succès actuel repose sur plus d’un siècle de sélection.

    C’est une race au fort développement squelettique, les animaux sont dotés d’une bonne musculature et de bons aplombs.

    Ces animaux ont un tempérament docile et s’adaptent facilement à tous les milieux. Ils arrivent à maturité rapidement et produisent de très bonnes carcasses avec une viande de grande qualité, persillée à cœur.

    Sussex

    Sussex

    C’est au XIème siècle que lors de la conquête de la Grande Bretagne par les normands, que commence l’histoire de la race Sussex dont les sujets, commencent à peupler les forets des contés du Kent et du Sussex. Puis les races se perdent jusqu’au XVIIIème siècle, à cette époque les chevaux avaient depuis longtemps remplacés les bovins dans l’exercice de la traction, sauf dans le sud-est de l’Angleterre.

    Les bovins Sussex au fin pelage uni rouge foncé sont campés sur des aplombs solides qui portent un corps musclé et bien équilibré. Les taureaux adultes pèsent en moyenne 900 kg et les vaches environ 580kg.

    Si le livre généalogique de la race a été créé en 1879, le facteur sans corne, importé d’un Angus rouge, n’a été officiellement reconnu qu’en 1966. Parmi toutes les races britanniques, la particularité des Sussex est de posséder un facteur sanguin que l’on retrouve chez les zébus. C’est peut-être la raison pour laquelle cette race supporte si bien les conditions subtropicales (chaleur, sècheresse et parasites) et qu’elle est si solidement implantée en Afrique du Sud ou elle excelle notamment en croisement.

    Welsh Black

    Welsh Black

    Native du Pays de Galles et comptant parmi les plus anciennes races britanniques, la Welsh Black est restée confinée dans les collines galloises jusqu’au vingtième siècle.

    De petit gabarit, robe noire et tête courte armée de cornes, la vache Welsh Black est très maternelle et nourrit particulièrement bien son veau.

    La principale qualité de cette race est sa rusticité mais les caractéristiques de sa viande séduisent de plus en plus. La Welsh Black bénéficie du retour en grâce des races rustiques et précoces.

    En effet, celles-ci produisent une carcasse qui optimise la maturation, garantissant ainsi une tendreté et une saveur de tout premier ordre.